J'ai oublié de vous montrer le gâteau que la production de la Flûte enchantée m'a offert : tous le choeur et les solistes ont chanté 'Happy birthday', et on m'a apporté ce gâteau, sur scène !

Img_6037

*******

Un petit tour à Kitano, un quartier de Kōbe avec des vieilles maisons de style européen.

Img_2244

Img_2245

Img_2243

Img_5761

Olivier a fait faire un calligraphie.

Img_5785

Img_5793

*******

Le 20, j'avais congé ; nous sommes allé à Himeji, une ville portuaire à 40 km de Kōbe.

En y allant en train, nous avons vu le pont Akashi Kaikyō : avec ses 3911m, la suspension centrale de 1991m et se piliers de 297m de haut, c'est le pont suspendu le plus grand du monde.

Img_6070

Img_6277

En sortant de la gare, à Himeji, une grand avenue mène directement au château.

Img_6080

L'approche est saisissante !

Img_6092

Ce château est un des trois subsistant encore de l'époque samouraï, tout en bois.
C'est le premier site japonais qui a été classé au Patrimoine mondial de l'humanité par l'Unesco en 1993.
Il sert de décor à nombre de films, dont Kagemusha et Ran de Kurosawa.

Il a été construit en 1609. Il se compose de deux tours principales, la grande comptant 5 étages visibles, plus deux dans les fondations ; il a 15 portes, un mur de terre de plus de 1000 mètres, 27 tours de guet...

C'était un château désiré par le shogun pour montrer sa puissance aux seigneurs féodaux de l'Ouest.
C'est un chef d'oeuvre de l'art défensif : les douves et les soubassements escarpés le rendent très difficile d'accès ; de plus le chemin pour arriver au château lui-même est tortueux, en épingle à cheveux, avec de hautes marches faites de pierres brutes, des portes en bois recouvert de fer...

Il est surnommé Shirasagi-jo ou Hakuro-jo, château des hérons blancs. En effet, ses murs de plâtre blanc, ses tuiles grises, qui paraissent blanches au soleil, et surtout ses pignons et toits gracieusement incurvés font penser à des hérons blancs prenant leur envol ou posés sur des pins.

Img_6107

Une maquette en bois montre la structure du bâtiment.

Img_6183

 

On accède au "parc" du château par un pont sur une douve, le sakuramon hashi (pont de la porte des cerisiers) ; son nom est écrit sur la pile en bois à côté d'Olivier.

Img_2298


Img_6098

 

On arrive sur une grande esplanade, avec le château au fond.

Img_2303

On passe le hishi no mon (porte de la châtaigne d'eau - plus connue sous son nom anglais : water chestnut gate), qui doit son nom à la fleur gravée sur les piliers.

Img_2305

Img_6105

Img_6106

En tournant à gauche, on accède à la terrasse qui permet la plus belle vue du château.

 

On comprend son surnom château des hérons blancs ! On dirait des hérons perchés sur les pins !

C'est magnifique, époustouflant ! Une merveille à ne pas rater !!!

bird

 

Img_2311

Img_6110

Un couloir de 300m, tout en bois et plâtre, court sur les remparts ; pour le visiter, on se déchausse (comme pour le château, d'ailleurs) et on vous fournit des chaussons. Ah! le Japon et son organisation !

Img_2313

Img_2319

Img_2316

Dans une des pièces, des mannequins en kimono.

Img_2320

Img_6120

Les bords des toits sont tous ornés de tuiles décoratives, qui portent le mon,  l'emblème héraldique, rond,  des différentes familles de seigneurs.

Img_6127

Img_6143

Les meurtrières rondes, carrées, triangulaires, sur tout le pourtour du château.

Img_6144

Img_6147

Img_6139

Le donjon central.

Img_6153

Img_6151

Img_2337

La vue du dernier étage.

Img_2348


Img_2350

Img_6192

Img_2354


Img_2355

 

Img_6197

*******

Après ces émotions, nous sommes allés manger !

Img_6220

Img_2368

*******

Un sanctuaire avec des poupées, en offrande.

Img_6203

Img_6205

Img_2361

Img_2362

Img_6210

Les temples d'Himeji ont les même tuiles grises que le château ; de plus, ils ont des "sculptures" au bout des toits.

Img_2375

Img_6229

Img_2377

Img_6226


Img_6236

Img_6246

Img_2380

Img_6249

*******

Une magnifique journée !!!

Img_2389


Img_6267

Du train...

 

Img_6271

Une dernière, pour le plaisir !

Img_6109